-

L’empyrée, 2017, tirages cyanotype sur papier et pierres préparées

Cette pièce toujours en cours tient du croisement entre la photographie et la sculpture. Il s’agit de pierres trouvées lors de marches a travers les paysages d’Espagne. Celles-ci sont préparées au cyanotype et gardent simplement la trace de la lumière.
Ainsi les endroits qui ont frappés par le soleil devient bleus, bleu comme le ciel dur et haut en Espagne. Proche du ready made, il s’agit simplement de révéler le volume des pierres par l’ombre et la lumière, mettant en avant les accidents. Les volumes deviennent comme des microcosmes, des paysages miniatures.